Première sur le circuit du Luc pour la Triumph 765 RS

Première fois au Luc pour la Street Triple RS

C’est notre première avec cette moto sur le Luc, on va voir ce que ça donne ! Le Luc j’aime bien, c’est un petit circuit avec vraiment une ambiance décontractée. En plus l’organisateur c’est Team PA 13, une association avec un coté très familial et passion. J’apprécie particulièrement les organisateurs de roulages de ce genre car ils se limitent à 3 catégories et réduisent volontairement le nombre de pilotes en simultané. Du coup on roule plus longtemps, dans de meilleures conditions, pour un prix super abordable, c’est top !

La journée en elle-même est très très chaude, on verra pas mal de petites chutes / sorties de piste sans gravité tout au long de la journée certainement dues à une faible adhérence au vu de la chaleur. Et peut être aussi à une fatigue excessive des pilotes. D’ailleurs à partir de 15h30 il n’y a plus grande monde en piste, j’adore !

Sensations sur la 765 RS

Sur un petite circuit comme le Luc, la Street Triple RS est top. Nous y avons mis une démultiplication courte, mais pas assez car finalement on passe à peine la 5 brièvement sur ce circuit. La moto travaille bien, il faut détendre un peu les suspensions par rapport au mode piste des recommandations Triumph. La moto est ici dans son élément, un petit circuit avec beaucoup d’enchaînements c’est parfait pour s’amuser avec un roadster mid-size.  En analysant la télémétrie à la fin de la journée par rapport à ma ZX-6R (en début d’année), la moto sort beaucoup mieux des courbes mais à plus de mal à rentrer sur l’angle avec les freins. Le gros point fort de la moto sur cette journée : vous pouvez accélérer très fort et très tôt en sortie de courbe. Néanmoins tout le mérite revient -à mon avis- au D212 neuf monté à l’arrière !

Au niveau de la moto et des accessoires, tout allait bien hormis :

  • Les repose-pieds, bien qu’installés en position haute (commandes reculées), frottent lors de deux virages. Il faudra bidouiller pour pouvoir encore les monter (ou plus sortir le corps!).
  • Nous n’avons pas le sabot d’installé, mais au vu de certaines photos, je pense qu’il aurait lui aussi frotté, pas génial.
  • Et sinon un vrai problème qui se confirme: le poly de coque arrière, la selle donc, n’est pas vraiment adapté à un réel usage piste. En effet, j’aurais préféré une coque arrière en deux étages, la séparation permettant de caler/stopper le recul des fesses. Le poly que nous avons est trop lisse, c’est très joli certes, mais lors des accélérations vous partez loin derrière. En plus, la coque ne reposant que sur le bâti proche du réservoir, si vous êtes un grand gabarit (mon père par ex.) et que vous appuyez trop sur l’arrière, celle-ci se tord et à force la notre commence déjà à se fissurer. Pas vraiment idéale donc… (je ferai bientôt un retour complet sur ces polys pour une réelle utilisation piste intensive)

Retour sur les problèmes moteur

On avait des problèmes moteur, que je vous explique ici, lors de notre dernier roulage, en fond de 5 et de 6. Entre temps on a rebranché tous les capteurs qui ne servent normalement à rien (contact frein AR, thermomètre, contacteur de béquille, etc.). Aujourd’hui aucun problème mais on ne garde pas la 5, et on ne passe pas la 6. Donc on est pas vraiment fixés, on verra lors d’un prochain retour au Castellet.

Nos chronos

La dernière fois que je suis venu avec le ZX-6R, lors de ma première journée en 2017, j’avais signé ici un 1’09″52. J’en étais déjà très content, car en 2016 j’étais au mieux en 1’10’20. De mémoire mon père était au dessus des 1’11, voir 1’12.

Objectif : être en dessous de 1’09 avec une moto qu’on continue de découvrir.

De mon coté je commence difficilement la matinée. La moto est bien mais je suis pas à l’attaque dessus. Lors de sa deuxième session je décide de prendre les chronos de l’ancien depuis le bord de piste. Alors que je l’attends chrono à la main, celui-ci me surprend en arrivant plus de deux secondes en avance ! Il tourne déjà en ’08 ! Ça me fout un peu les boules. Lorsqu’il rentre, verdict sur l’Alfano : 1’08″80. C’est pas l’Amérique, mais il se prend pour le Kid.

Tandis que je m’efforce de passer en dessous des ’09, il signe un 1’08″35 lors de sa première session de l’après-midi. Pour une fois qu’il est devant moi au chrono cette année, on ne l’arrête plus : « j’arrête là ma journée, je me connais, je suis trop chaud, je peux faire un ’06 facile mais après je vais prendre des risques ! ». Mouais… et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu…

Je fais près de 50 tours, soit une heure de roulage, sous un soleil de plomb pour le battre. Freiner le plus tard possible, rester large, tourner, passer l’apex, accélérer le plus tôt possible… Je signe finalement un gros ’07. C’est pas un chrono de dieu, mais c’est deux secondes en dessous de mon objectif ! Oui oui ! ’07″91, c’est ’07 donc deux secondes en dessous de ’09 😉

Mes temps

 Sessions Tours lancés Meilleur temps  Moyenne des temps  Vitesse max
09h20 moyen 4 1’15″04 1’16″00 190
10h00 pilote 7 1’12″23 1’13″00 195
11h20 moyen 8 1’09″54 1’12″00 201
Pause repas
14h00 pilote 13 1’09″06 1’11″00 204
14h20 moyen 7 1’10″65 1’11″50 201
15h30 moyen 16 1’09″90 1’11″00 203
16h30 pilote 15 1’09″33 1’10″00 206
17h30 moyen 17 1’07″91 1’10″00 205

Les temps de l’ancien

 Sessions  Tours lancés  Meilleur temps Moyenne de temps  Vitesse max
10h20 moyen  4 1’11″58 1’13″00 194
11h00 pilote 6 1’08″80 1’10″80 198
       Pause repas
15h00 pilote  11 1’08″35  1’09″50  201

Conclusion

Finalement, très bonne journée, je suis satisfait ! J’ai amélioré, j’ai beaucoup roulé, mon corps a tenu, et la moto n’a pas eu de problème. Après je crois qu’un chrono de pilote ici c’est moins d’ 1’05 donc on est tout de même à 3 secondes, mais c’était pas le but. J’ai passé une bonne journée, sans forcer, et c’est venu tout seul. Que demander de plus ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire