Présentation de ma Triumph Street Triple 675 R

Voilà ma routière du moment : la Triumph Street Triple 675 R. Je l’ai achetée en Décembre 2015 (6.000 kms) à un motard qui venait de perdre son permis avec… Merci à lui ! 🙂

Elle est équipée juste comme il faut, aujourd’hui à 11.000 kms :

  • Pot d’échappement Arrow
  • Rétroviseurs embouts de guidon Triumph
  • Capot de selle, saute-vent, sabot moteur
  • Patins de protection Triumph
  • Support de plaque R&G
  • Clignotants à leds Triumph

Pour les pneus, une fois les Pirelli Diablo Rosso Corsa usés (7.500kms), j’ai monté des Pirelli Diablo Rosso 3.

Pourquoi j’ai choisi cette moto ?

Juste avant j’avais une Honda 600 Hornet de 2011 et j’ai été mal habitué… Je voulais changer de moto pour en avoir une plus à mon goût visuellement et plus récente. Au début je suis parti en quête des beautés italiennes avec les Monsters de chez Ducati qui sont un véritable coup de cœur visuel. Quand j’ai regardé les fiches techniques, j’ai halluciné (je n’avais eu que des 4 cylindres) 696cm3 = 80cv, 796cm3 = 87cv, 1100cm3 = 100cv. Bon, j’avais une 102cv, je pars direct sur la Monster 1100 à 100cv.

Une Ducati Monster 1100 EVO de 2012 100% stock

Après moult essais de 1100 et 1100 EVO, verdict : c’est beeeaaaaauuuuuu, mais une fois dessus bof. Je ne suis pas super bien assis, je ne suis pas habitué à rupter tellement tôt, et c’est moins agile qu’un 600. Je pense que c’est une super moto, et que j’y reviendrai un jour car je la trouve MA-GNI-FIQUE. C’est à mon sens une moto typée sensation et plaisir alors que je voulais une moto typée performance. J’ai essayé la nouvelle Monster 821, je commençais à apprécier, mais au bout de 2 minutes avec ces $*%!*§ de cale-pieds passager, j’ai laissé tomber l’affaire. Avec ces derniers, il est impossible de ne pas rouler les pieds en canard, alors quand on attaque je vous raconte pas le délire.

Bref, me voilà reparti avec les idées remises en place. Je cherche une moto performante en version stock. J’ai essayé pas mal de modèles phare de 2015 en long, en large et en travers (GSR750, MT-09, CB650, Z800, etc.) et il n’y avait rien de bien folichon comparé à ma Hornet de l’époque. Je me disais « il font chier Honda à ne pas avoir fait un nouveau frêlon, je vais devoir garder celui-ci ».

Puis, la révélation : j’ai découvert la Street Triple 675 version R. Et là j’ai compris que cette moto était le roadster le plus performant du segment à la fois au niveau du moteur, du châssis et des suspensions. C’est facile, il y’a de l’allonge, du couple, c’est confortable pour mon mètre 76, ça fait un beau bruit, puis franchement c’est pas dégeu à l’œil. Du coup j’en ai acheté une.

Galerie photo

1 Trackback / Pingback

  1. Mes motos (anciennes et actuelles) - VashFox

Laisser un commentaire